Select Page

Avis importants

Calendrier municipal

Les prochains événements

Juin 02

Séance ordinaire du conseil

2 juin @ 19:30 - 21:00
Juil 07

Séance ordinaire du conseil

7 juillet @ 19:30 - 21:00
Août 04

Séance ordinaire du conseil

4 août @ 19:30 - 21:00

Actualités

Distribution de compost, quelle réussite!

Distribution de compost, quelle réussite!

La Municipalité a tenu sa distribution de compost gratuit le samedi 23 mai dernier pour le plus grand bonheur des nombreux jardiniers, qui ont été très nombreux à se procurer ce véritable " or brun " du potager. Merci aux citoyens pour votre contribution à ce beau...

Mot du maire du 22 mai

Mot du maire du 22 mai

Juste à temps pour la saison des BBQ...  Les rassemblements de 10 personnes et moins, finalement permis! Si vous êtes comme moi, vous avez sûrement accueilli cette nouvelle avec un grand soulagement. C'est donc à compter d'aujourd'hui, le 22 mai, qu'il est possible de...

Licences de chien – fonctionnement modifié

Licences de chien – fonctionnement modifié

La vente de médailles de chien bat son plein et la personne responsable du contrôle canin, Karyn Bourbonnais, procède actuellement à la vente des licences. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur, notamment les mesures de distanciation sociale, elle vous...

Mot du maire du 15 mai

Mot du maire du 15 mai

Un déconfinement partiel et graduel   La chaleur du mois de mai arrive et nous serons encore plus nombreux à sortir, surtout dans le contexte d’un déconfinement graduel et d’un retour en classe pour les enfants du primaire. J’aimerais simplement vous rappeler de...

Mot du maire du 8 mai

Mot du maire du 8 mai

Réouverture de la région des Laurentides, toutefois le tourisme demeure sur pause! Je sais que l'annonce de la réouverture de plusieurs régions, dont la région des Laurentides, depuis le 4 mai dernier, a généré beaucoup de réactions, certaines de soulagement et...

Installations sanitaires

L’ENTRETIEN DE VOS INSTALLATIONS SANITAIRES, C’EST ESSENTIEL!

Les installations septiques non conformes ou mal entretenues peuvent avoir de graves conséquences sur l’environnement en  répandant une quantité importante de phosphore et de coliformes fécaux dans les plans d’eau. 

À savoir!

Toutes les résidences non desservies par les égouts municipaux et qui rejettent des eaux usées à l’extérieur de la résidence doivent être munies d’une installation sanitaire conforme au règlement provincial (Règlement sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées – Q-2, r.22) afin de traiter conformément le rejet des eaux usées pour éviter toute contamination environnementale.

Il est primordial de s’assurer du bon fonctionnement des installations sanitaires, particulièrement celles qui sont situées en bordure d’un milieu sensible (lac, cours d’eau, milieu humide). En effet, les installations septiques, non conformes ou mal entretenues, peuvent polluer l’environnement en déversant de fortes concentrations de phosphore et de bactéries (coliformes fécaux) dans les milieux naturels et en polluant les eaux souterraines.

Notons que le phosphore dissous est un nutriment dommageable pour les lacs et les cours d’eau puisque ce dernier est fortement apprécié par les algues aquatiques (ex. cyanobactéries) et entraîne la prolifération de ces dernières, ce qui peut contribuer à accélérer les processus d’eutrophisation (vieillissement des lacs).

Guide pour vos installations septiques

Comment ça marche?

COMMENT FONCTIONNE UNE INSTALLATION SANITAIRE?

La fosse septique (système primaire étanche) reçoit l’ensemble des effluents domestiques et par décantation, les matières solides et les graisses sont séparées, ce qui permet d’éviter les particules solides dans l’élément épurateur (système non étanche) et éviter son colmatage. La fosse assure un prétraitement. Quant à lui, le système non étanche permet la percolation de l’eau usée dans le sol.  Ce dispositif non étanche peut être aménagé de différentes façons : champ d’épuration (modifié, classique, hors sol), puits absorbants, champ d’évacuation ou de polissage tout dépendant du rapport du professionnel (ingénieur ou technologue professionnel) qui propose le système qui convient aux réalités du terrain récepteur (superficie du site, perméabilité du sol, % de pente du site, distances séparatrices d’éléments sensibles « puits, lacs, résidences, etc. »), les systèmes secondaires avancés (ex. Écoflo, Bionest, Enviroseptic, etc.).

Enfin, le sol permet la percolation de l’eau. Les sols doivent être suffisamment perméables pour assurer une bonne infiltration des eaux.

La fosse septique retient les matières grasses et les matières solides provenant des eaux usées, avant d’évacuer les eaux clarifiées vers l’élément épurateur, après un séjour d’environ 24 heures dans la fosse.

L’élément épurateur (champ d’épuration) assure l’infiltration des eaux dans le sol et leur percolation dans le sol pour rejoindre le réseau hydrographique.

Les bactéries sont la base du fonctionnement de la fosse septique et l’agent principal d’épuration des eaux dans l’élément épurateur, car elles désagrègent les matières organiques.

LES PUISARDS

Le puisard est un système d’infiltration des effluents domestiques sur une partie de surface du sol. Il s’agit d’une installation sanitaire rustique qui ressemble souvent à un puits absorbant, mais qui n’est pas reliée à une fosse septique. Ce système permet la décantation des solides et l’épuration des eaux en même temps et au même endroit.

LORSQU’IL EST PLEIN DE MATIÈRES SOLIDES ET QU’IL NE PERMET PLUS L’ÉPURATION DES EAUX, LE PUISARD N’EST PLUS EFFICACE ET DEVRAIT ÊTRE REMPLACÉ PAR UNE INSTALLATION SANITAIRE CONFORME AU RÈGLEMENT Q‑2, R.22.

Les puisards situés en bordure d’un milieu sensible (lac, cours d’eau, milieu humide) peuvent être fortement nuisibles pour l’environnement puisque ces vieilles installations sont rarement étanches et peuvent aisément diffuser de fortes concentrations en phosphore dissous jusqu’aux milieux sensibles et ainsi contaminer l’environnement.

TRUCS POUR IDENTIFIER UNE INSTALLATION SANITAIRE INEFFICACE

Une installation sanitaire a beau être bien entretenue et conforme aux normes en vigueur, elle a une durée de vie limitée. Certains signes permettent de déceler rapidement une installation jugée non conforme et pouvant être une source potentielle de pollution pour l’environnement.

Par exemple :

  • l’installation dégage de mauvaises odeurs;
  • l’élément ou champ d’épuration est souvent humide ou laisse écouler des eaux usées (liquide nauséabond, gris ou noir);
  • l’herbe au-dessus de l’élément ou champ d’épuration est très verte et pousse plus rapidement qu’ailleurs;
  • des refoulements d’égouts sont observables dans l’eau de vos toilettes, éviers, bains ou douches;
  • il faut de plus en plus de temps pour que l’eau soit évacuée des conduits.

Guide pour vos installations septiques

Recommandations entretien

SUIVRE LES CONSEILS SUIVANTS PERMET DE PROLONGER LA VIE DE VOTRE INSTALLATION SANITAIRE, DE PROTÉGER VOTRE PORTEFEUILLE …ET LA QUALITÉ DE L’ENVIRONNEMENT.

  • Vidanger les deux compartiments de la fosse septique selon la fréquence indiquée par le règlement municipal ayant pour objet d’instaurer un système de contrôle et de fréquence de vidange des réservoirs sanitaires sur le territoire de la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré numéro 89-2001, soit :
    • À tous les 2 ans (utilisation annuelle)
    • À tous les 4 ans (utilisation saisonnière)
    • Afin d’éviter tout débordement (fosse scellée)
    • Chaque propriétaire d’une installation sanitaire doit remettre au Service de l’urbanisme et de l’environnement de la Municipalité une copie de la facture de vidange au plus tard le 15 octobre de chaque année où une vidange est requise selon les fréquences établies par le règlement municipal.
    • Des amendes pouvant atteindre 1 000 $ sont prévues au règlement municipal dans les cas de non-respect de cette obligation par une personne physique.
  • Nettoyer le préfiltre de la fosse au moins 1 fois par année et de préférence 2 fois par année (printemps et automne)
  • Ne pas surcharger la fosse septique en respectant la quantité d’eaux usées qu’elle peut absorber d’un seul coup.
  • N’utiliser aucun produit additif pour améliorer le rendement de votre installation sanitaire.
  • Maintenir une couverture de végétation herbacée sur l’élément épurateur  ou « champ d’épuration »
  • Ne pas piétiner la neige sur l’élément épurateur puisque la neige est un isolant qui favorise le travail  des bactéries.  Les bactéries travaillent mieux au chaud!
  • Engager préférablement une entreprise de vidange dont l’équipement permet de retourner immédiatement dans la fosse septique la partie liquide qui contient déjà les bactéries prêtes à travailler.
  • S’assurer que les eaux de pluie ne s’accumulent pas près de votre installation sanitaire. La dilution des eaux usées nuit au travail des bactéries.
  • Éviter d’engorger la fosse septique en ne jetant pas dans la cuvette de la toilette des produits qui  ne se décomposent pas ou peu : mégots de cigarette, serviettes sanitaires, tampons et autres déchets semblables.

Sceptique pour vos installations septiques?

Suivi municipal

INSPECTION DES INSTALLATIONS SEPTIQUES

  • La Municipalité s’est dotée d’un Programme de protection des lacs qui inclue l’inspection des installations sanitaires riveraines afin de s’assurer de leur conformité. Les inspections sont planifiées selon certaines priorités : installations âgées et non conformes aux normes actuelles, etc.

    Voir résultats des inspections effectuées dans le cadre du Programme de protection des lacs

  • La Municipalité procède aussi au suivi des plaintes relatives aux installations sanitaires en effectuant des inspections.
  • L’inspection d’une installation sanitaire s’effectue premièrement par un examen visuel des lieux et ensuite du colorant est ajouté aux eaux ménagères « grises » (éviers) et eaux noires (toilettes) pour s’assurer que les installations ne fuient pas afin d’évaluer s’il y a contamination de l’environnement. Au besoin, en cas de doute de contamination de l’environnement, des analyses bactériologiques des eaux de surface sont réalisées.

SUIVI DES VIDANGES DES FOSSES SEPTIQUES

Tel que spécifié dans la section « recommandations et entretien » la Municipalité effectue le suivi des vidanges de fosse septique tel que spécifié au règlement municipal ayant pour objet d’instaurer un système de contrôle et de fréquence de vidange des réservoirs sanitaires sur le territoire de la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré numéro 89-2001, soit :

  • À tous les 2 ans (utilisation annuelle)
  • À tous les 4 ans (utilisation saisonnière)
  • Afin d’éviter tout débordement (fosse scellée)
  • Chaque propriétaire d’une installation sanitaire doit remettre au Service de l’urbanisme et de l’environnement de la Municipalité une copie de la facture de vidange au plus tard le 15 octobre de chaque année où une vidange est requise selon les fréquences établies par le règlement municipal. 

Les propriétaires qui désirent modifier le type d’occupation de leur résidence doivent remplir le formulaire de changement de type d’occupation et le transmettre au Service de l’urbanisme et de l’environnement qui traitera la demande.

La Municipalité effectue un suivi serré des vidanges des fosses septiques et transmet plusieurs avis de vidange et constats d’infraction en lien avec ces suivis annuellement.

OBLIGATION D’OBTENIR UN CERTIFICAT D’AUTORISATION

La Municipalité est dans l’obligation de délivrer un certificat d’autorisation pour la construction, la rénovation, la modification, la reconstruction, le déplacement ou l’agrandissement d’une installation sanitaire, pour l’ajout d’une chambre à coucher ou l’augmentation de la capacité d’exploitation, tel que spécifié à l’article 4 du Règlement provincial sur l’évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées – Q-2, r.22.

Formulaire de demande de certificat d’autorisation pour l’installation ou la modification d’une installation sanitaire.

L’information sur cette page pourrait ne plus être exacte. Veuillez vous référer à la page “Coronavirus” en cliquant ici.
RÉFÉRENDUM : Report de la date de tenue du référendum