C

Select Page

Avis importants

Calendrier municipal

Les prochains événements

jeu 22

Conférence de Gilles Proulx – Culture en fête

22 novembre @ 19:00 pm - 21:00 pm
ven 23

Soirée Bières et fromages – Culture en fête

23 novembre @ 18:00 pm - 22:00 pm
sam 24

Expo-vente de Noël – Culture en fête

24 novembre @ 10:00 am - 16:00 pm
sam 24

Atelier d’art familial – Culture en fête

24 novembre @ 13:00 pm - 15:00 pm
dim 25

Animation de jeux de société – Culture en fête

25 novembre @ 13:30 pm - 16:00 pm

Actualités

M. Levert nommé maire suppléant pour 1 an

M. Levert nommé maire suppléant pour 1 an

Pour votre information, M. Jean-Simon Levert a été nommé à titre de maire suppléant lors de la séance du conseil du 6 novembre dernier, pour la période du 7 novembre 2018 au 5 novembre 2019. M. Levert est le conseiller du district numéro 2 et il siège sur le conseil...

Avis de travaux forestiers secteur Lac Sauvage

Avis de travaux forestiers secteur Lac Sauvage

AVIS DE TRAVAUX FORESTIERS Aux usagers du réseau routier du secteur Lac Sauvage (Chemins de la Sauvagine, du Lac-Sauvage et des Faucons) Le ministère des Forêts, de la faune et des Parcs a autorisé la coupe de bois sur des terres publiques situées entre le lac Sauvage...

Légalisation du cannabis – bon à savoir

Légalisation du cannabis – bon à savoir

Faisant suite à la légalisation du cannabis, la Municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré désire vous informer que, pour le moment, le conseil a décidé de ne pas règlementer la consommation de cannabis, outre ce qui est déjà prévu dans les lois fédérales et...

Persévérance scolaire : finissants récompensés

Persévérance scolaire : finissants récompensés

Le 7 août dernier, le conseil municipal a accueilli à l’hôtel de ville les jeunes résidents ayant terminé avec succès leur secondaire 5, pour une soirée visant à publiquement reconnaître leurs efforts de persévérance scolaire. Un certificat de reconnaissance et un...

Lacs et cours d’eau

LA PROTECTION DES LACS ET DES COURS D’EAU

La santé des lacs et des cours d’eau est une des priorités du Service de l’environnement, qui travaille à protéger la qualité de la ressource en eau sur tout le territoire de la Municipalité.

Programme de protection des lacs

Le Programme de protection des lacs vise principalement à caractériser les lacs présents sur le territoire afin de bien planifier les différentes interventions qui visent à protéger la qualité de la ressource en eau. Ce programme est quinquennal et prévoit donc le suivi d’un même lac tous les cinq ans. Aussi, les différents plans d’eau caractérisés (lacs et cours d’eau) sont regroupés selon leur localisation par sous-bassin versant. Un tel programme permet d’établir et de suivre l’état de santé des lacs et est important pour la Municipalité qui juge essentiel d’effectuer des suivis de la qualité de l’environnement. Si la protection des lacs vous intéresse, nous vous invitons à consulter le Programme de protection des lacs pour en savoir davantage.

Programme de protection des lacs 

RAPPORTS ESTIVAUX

Chaque été, la Municipalité engage deux étudiants « les intervenants en environnement » qui effectuent, entre autres, l’inspection et le suivi des bandes de protection riveraines et des installations sanitaires. Vous trouverez ci-dessous les rapports estivaux rédigés depuis 2015. Pour avoir accès aux rapports plus anciens, veuillez en faire la demande auprès du service de l’environnement de la Municipalité.

 

Cyanobactéries

Recommandations générales pour les lacs touchés par des cyanobactéries:

Ne buvez pas l’eau colorée et ne laissez pas les animaux domestiques boire l’eau colorée.

Ne vous baignez pas dans l’eau colorée.

Si vous entrez en contact avec une fleur d’eau (eau colorée), rincez-vous avec de l’eau propre.

Ne piétinez pas et n’ingérez pas l’écume colorée qui s’accumule sur les berges.

Attention de bien surveiller les jeunes enfants qui aiment manger le sable en bordure de l’eau.

Respectez les recommandations des sauveteurs de la plage municipale.

CYANOBACTÉRIES

Les algues bleues sont depuis toujours présentes sur notre territoire, mais elles nous préoccupent davantage depuis les dernières années. En effet, depuis l’été 2007, plusieurs lacs ont été touchés par une prolifération d’algues bleues ce qui a engendré une cascade médiatique qui a fait avancer la cause de la protection des lacs par l’intermédiaire d’une peur au niveau de la santé publique. Vous trouverez ci-dessous des détails sur l’identité des cyanobactéries, de leur présence à Saint-Faustin-Lac-Carré, sur les procédures à suivre si on en observe et sur la qualité de l’eau de baignade des lacs.

Sommairement c’est quoi?

Cyanobactéries vertes – lac Carré

Les cyanobactéries sont des procaryotes photosynthétiques, aussi connues sous le nom d’algues bleu-vert ou algues bleues. Ce sont des bactéries capables de faire de la photosynthèse, comme les plantes, ce qui leur donne un aspect coloré facilement comparable aux algues aquatiques. Ce n’est pas d’hier que les algues bleues existent, elles sont présentes dans tous les plans d’eau du monde, et ce, depuis environ deux milliards d’années. 

Les cyanobactéries sont principalement problématiques depuis qu’elles prolifèrent dans nos plans d’eau sous forme d’épisodes de fleurs d’eau « blooms » de cyanobactéries qui modifient la coloration de l’eau et entraînent des risques pour la santé publique si un haut taux de toxines est révélé lors des analyses d’eau.

Cyanobactéries bleues – lac Carré

La situation à Saint-Faustin-Lac-Carré

Sur le territoire de Saint-Faustin-Lac-Carré, quelques blooms de cyanobactéries ont été constatés depuis les dernières années.  Le lac Carré et le lac Caribou sont les principaux lacs touchés puisqu’ils connaissent différents épisodes de prolifération d’algues bleu-vert presque tous les ans. Le lac Carré est particulièrement préoccupant en ce sens, puisque la plage municipale est située sur l’une de ses rives. Par ailleurs, les situations observées au lac Caribou sont aussi préoccupantes puisque c’est un plan d’eau de villégiature qui rassemble beaucoup de citoyens du territoire. Pour plus d’informations concernant la situation dans la Municipalité, communiquez avec le service de l’urbanisme et de l’environnement.

Quoi faire si on en voit? 

Être certain de la présence de cyanobactéries

Si on pense observer des algues bleu-vert dans notre lac, il est préférable de les identifier correctement pour éviter de les confondre avec des algues, du pollen, etc., et afin de ne pas s’affoler pour rien. Si vous n’êtes pas certain de votre observation, photographiez-la et transmettez les détails de votre observation à la Municipalité qui effectuera un suivi.

Comment signaler leur présence et à qui?

Les personnes qui observent des fleurs d’eau ou de l’écume de cyanobactéries sur un plan d’eau sont invitées à le signaler au Ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDELCC).  Pour ce faire, le ministère propose une fiche d’observation

Après avoir signalé la présence de cyanobactéries au MDDELCC, celui-ci confirmera ou infirmera leur présence en transmettant un message à la personne ayant fait le signalement, aux municipalités concernées ainsi qu’à la Direction de santé publique (DSP). Les fleurs d’eau qui pourraient entraîner un risque d’atteinte à la santé publique feront l’objet d’une prise en charge par la Direction de santé publique (DSP) et la diffusion de l’information se fera par l’intermédiaire de la ou les municipalité(s) touchée(s).

Pour se baigner dans son lac

Sur le territoire de Saint-Faustin-Lac-Carré, seule la plage municipale est suivie de façon régulière afin d’assurer aux différents usagers une bonne qualité de l’eau de baignade. En effet, la plage municipale est visée par le Programme Environnement-Plage et les sauveteurs effectuent un suivi visuel des cyanobactéries tous les jours. Dans le cadre du Programme Environnement-Plage des échantillons d’eau sont prélevés régulièrement afin de connaître la concentration en coliformes fécaux (bactéries) présente dans l’eau de baignade. Quant au suivi visuel des cyanobactéries, il permet une surveillance constante de la transparence et de la qualité de l’eau de la plage afin que le MDDELCC puisse facilement avoir accès à un registre d’observations advenant la présence d’un épisode d’algues bleu-vert et pour assurer la quiétude des baigneurs quant aux risques associés aux cyanobactéries.

D’autre part, il est difficile d’assurer une bonne qualité d’eau pour l’ensemble des lacs de la Municipalité malgré la mise en place du Programme de protection des lacs. Les citoyens sont donc responsables des activités qu’ils entreprennent si celles-ci sont liées à la ressource en eau sur l’ensemble du territoire.

Boire l’eau de son lac… JAMAIS!!!

Il est absolument déconseillé par la direction de santé publique de boire l’eau d’un lac sans que celle-ci ait été préalablement filtrée par un système de traitement adéquat. Ces recommandations sont à considérer sérieusement puisque plusieurs types d’organismes vivent dans l’eau des lacs et peuvent engendrer des risques pour la santé si l’eau est bue sans traitements préalables.

Actions de prévention contre les cyanobactéries

Actions municipales

La Municipalité effectue un suivi visuel des cyanobactéries à l’intérieur des limites de la plage municipale, située en bordure du lac Carré. Aussi, s’il y avait une problématique de cyanobactérie, la Municipalité se doit de transmettre la nature des restrictions d’usages aux citoyens concernés, c’est-à-dire ceux qui résident directement en bordure d’un lac et/ou ceux qui possèdent un accès à un lac faisant l’objet d’une restriction due à la prolifération de cyanobactéries.  

PROGRAMME DE PROTECTION DES LACS

Le Programme de protection des lacs vise principalement à caractériser les lacs présents sur le territoire afin de bien planifier les différentes interventions qui visent à protéger la qualité de la ressource en eau. Ce programme est quinquennal et prévoit donc le suivi d’un même lac tous les cinq ans. Si la protection des lacs vous intéresse, vous pouvez consulter la description du programme pour en savoir davantage.

Arrivée de la problématique provinciale, été 2007

Les cyanobactéries sont sur la terre depuis bien longtemps, mais c’est depuis l’été 2007 qu’elles font l’objet de multiples discussions. En effet, dès l’été 2007 la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré s’est impliquée face à la problématique en assistant à différentes formations pour outiller les employés municipaux concernés à l’identification et aux procédures à suivre dans le cas où une fleur d’eau de cyanobactéries apparaissait. Aussi, la sensibilisation et l’éducation des riverains se sont accentuées afin d’améliorer l’état des terrains riverains non revégétalisés ou ceux dont le gazon était entretenu jusqu’au bord. Bref, depuis l’arrivée de cette problématique, une panoplie d’outils et d’actions ont été mis en place et seront poursuivis afin d’améliorer la qualité de l’eau sur le territoire.

Plan de lutte aux cyanobactéries (2008 à 2010)

Les actions concrètes posées dans le cadre du Plan de lutte aux cyanobactéries visent les lacs qui ont été touchés par une prolifération de cyanobactéries et ont été effectuées en collaboration avec les organismes de bassin versant locaux dont Agir pour la Diable et l’OBV des Rivières Rouge Petite Nation et Saumon (RPNS). Plusieurs lacs ont été visés dont le lac du Raquetteur, le lac Carré et le lac Caribou. Les activités effectuées dans le cadre de ce plan de lutte sont variées : caractérisation de la physico-chimie des tributaires, plantations riveraines variées, activités de sensibilisation variées, atelier de formation sur le contrôle de l’érosion, suivi du périphyton, contribution au RSVL, suivi des rives, etc.

 

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET PLAN D’ACTION EN ENVIRONNEMENT

Le conseil municipal désire se doter d’un plan de développement durable à l’intérieur duquel s’insérerait un plan d’action en environnement adapté aux réalités de Saint-Faustin-Lac-Carré. La réalisation d’un plan d’action en environnement implique nécessairement la compilation et la révision des différentes études scientifiques touchant les lacs de la Municipalité afin de mettre en évidence les actions concrètes à poser pour améliorer la qualité générale de l’environnement sur le territoire. Un plan d’action est à venir.

Pour informations : 

Contactez le service de l’urbanisme et de l’environnement.

Liens Internet :

 

Myriophylle à épis

Le myriophylle à épis est présent dans la région depuis plusieurs dizaines d’années. En effet, il y a des mentions de la présence de myriophylle à épis dans le lac Carré depuis les années 1990 et peut-être même avant. Toutefois, c’est une plante qui ne vient pas d’ici, qui se propage rapidement dans un lac et qui est nuisible. Cette plante exotique envahissante est nuisible, car elle envahit les espaces occupés par les plantes indigènes, elle modifie les habitats aquatiques et elle nuit aux usages récréatifs (baignade, navigation, pêche).

Puisqu’aucun moyen efficace ne permet d’éradiquer le myriophylle à épis d’un lac qui en est envahi, la sensibilisation et la prévention demeurent les meilleurs moyens pour éviter l’apparition de cette plante envahissante dans les lacs de la Municipalité et pour éviter la contamination des lacs habités par cette plante.

 

Bandes riveraines

Les bandes riveraines (rives) sont des zones de conservation importantes sur le bord des lacs, cours d’eau et milieux humides. Les rives sont protégées et les ouvrages qui y sont autorisés sont très limités et doivent être encadrés par la Municipalité dans un certificat d’autorisation (permis gratuit). Les rives doivent aussi être bien boisées et reboisées au besoin, tel qu’exigé par la réglementation municipale. La rive a 10 ou 15 mètres de profondeur, tout dépendamment de la pente, les 5 premiers mètres riverains doivent être bien végétalisés et la largeur des accès varie de 1,2 m à 5 m selon la pente de la rive.

Pour plus d’informations, consultez les liens suivants et n’hésitez pas à communiquer avec l’inspecteur en environnement au besoin afin d’encadrer vos réalisations et usages en rive.

 

Rapport sur la qualité de l’eau des lacs

RAPPORT D’EUTROPHISATION 2009-2011

Résumé

Sur le territoire de la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré, 24 lacs ont été visés par une étude d’eutrophisation entre 2009 et 2011. Ces études ont dressé le portrait de la qualité de l’eau et de l’environnement des lacs étudiés. Vous trouverez ci-dessous les résultats de ces études. En résumé, la majorité des lacs échantillonnés entre 2009 et 2011 semblent en bonne santé, malgré un état de vieillissement plus avancé de certains lacs. De plus, ce rapport présente des recommandations intéressantes à consulter pour ceux qui désirent favoriser une bonne santé des lacs.

Consultez le contenu général ainsi que le contenu spécifique au lac qui vous intéresse.

Si vous désirez obtenir la version complète du rapport, faites-en la demande par courriel à : inspecteur.env@sflc.ca.

Contenu général

Cliquez ici pour voir le rapport général qui contient les points suivants : Résumé, lexique, introduction, mesures physico-chimiques, méthodes, résultats, discussion, résumé des résultats, recommandations générales, actions municipales, conclusion, références, annexes « plan quinquennal 2006-2010 et 2010-2014 ».

Contenu spécifique aux lacs de la Municipalité