Le 22 février dernier, la MRC des Laurentides annonçait son intention d’unir ses forces à l’entreprise européenne EAK afin de réaliser un ambitieux projet appelé » Sentiers des cimes » sur le site de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin-Lac-Carré.

Le conseil municipal ne peut qu’applaudir les efforts de la MRC pour revitaliser ce majestueux site patrimonial qui a marqué l’histoire de notre territoire. Ce projet, qui représente un investissement de plusieurs millions de dollars, aura des retombées positives importantes sur la Municipalité. En effet, selon Mme Nancy Pelletier, directrice générale de la MRC, une
centaine d’employés devraient travailler sur le site.

La Municipalité s’attend également à des retombées économiques considérables pour sa communauté d’affaires (restaurants, hébergement, etc.). « C’est un projet touristique qui va attirer beaucoup de gens et par conséquent générer de la demande pour des services de restauration et d’hébergement. » mentionne le maire de Saint-Faustin-Lac-Carré, M. Pierre
Poirier. Le préfet de la MRC des Laurentides, M. Marc L’Heureux, annonce quant à lui que le site de l’ancienne pisciculture, avec ses sentiers de randonnée pédestre, restera accessible au grand public ».

Depuis plusieurs années déjà, la MRC des Laurentides était à la recherche d’un projet de développement pour ce joyau patrimonial. Elle a été exigeante en établissant des critères bien précis en lien avec la préservation du patrimoine et la mise en valeur de l’environnement. Le projet assurera une vitalité économique et complémentaire à l’offre touristique existante.

« Nous sommes très heureux que la MRC ait travaillé à l’implantation d’un projet de cette nature sur notre territoire, un projet à la fois novateur et en harmonie avec la nature. Avec le Parc linéaire aux abords du site, il s’agissait d’une opportunité en or d’en faire un complément attractif et structurant pour notre collectivité » souligne le maire, M. Pierre Poirier

Dans le cadre de ce projet, la Municipalité s’est engagée à procéder à la réfection de la rue de la Pisciculture, afin d’améliorer l’accès au site. Le conseil municipal s’attend à ce que cet investissement d’un montant d’environ 2,1 M$ soit remboursé à hauteur d’environ 75 % par des subventions provinciales.

 

Publié le 6 mars 2019